Facteur X: Natalia Kovachevski


Natalia Kovachevski, ça vous parle? Mais si, souvenez-vous: une jeune photographe bourrée de talent que vous aviez pu découvrir au détour d’une question posée ici même (Vous avez dit: « Girl Power? »)… Cette semaine, elle a bien voulu jouer le jeu de « Facteur X », et venir vous en dire un peu plus: action!

 Pour commencer, parle nous un peu de toi: qui est donc Natalia Kovachevski?

Une jeune femme de 21 ans, qui a vu la pluie et qui a une grande envie de soleil ! Une enfant qui a vite compris qu’être soi-même peut la mettre à l’écart et que se conformer aux désirs des autres peut l’éloigner de ce qu’elle est. Quelqu’un de passionné par les arts, la peinture, la littérature, la photographie, le cinéma. Le théâtre également, ainsi que la danse. Aujourd’hui jeune maman d’une petite fille de 6 ans, je vis dans le Sud de la France.

Comment es-tu passée de modèle à photographe?

Ayant vécu quelques années au près du photographe professionnel, Marc Gouguenheim, l’envie de passer de l’autre coté de l’objectif s’est rapidement fait ressentir. J’ai commencé, comme beaucoup d’autres, par prendre mes proches en photo.

Pourquoi l’autoportrait en particulier?

L’autoportrait, c’est une étude de soi, c’est la volonté de faire de sa vie, de son identité, la matière de l’œuvre d’art elle-même. Dans son œuvre, l’artiste cherche à infléchir le cours de sa vie, à la transformer et à la corriger. Derrière un narcissisme affirmé se cache, souvent, la volonté de remettre en question les modèles que la société nous imposent. J’ai toujours été fascinée par la psychologie introspective, et je suis encore habitée d’une grande curiosité pour le « mystère personnel ». Étant modèle professionnelle, et posant nue pour les artistes depuis ma majorité, c’est tout naturellement qu’en me réveillant un matin, j’ai pris la décision de poser pour moi même. C’est un exercice passionnant, qui m’apprend beaucoup et qui améliore mes aptitudes en tant que modèle photo.

Comment travailles-tu? Est-ce que tu sais exactement quelle photographie tu vas réaliser, ou est-ce que tu crées une fois face à l’objectif?

Je dirai que je fais un peu des deux, mais… la plupart du temps je crée sur l’instant, j’aime la poésie et l’authenticité, je déteste la vulgarité et la banalité, en extérieur ou en intérieur, après quelques tests, le temps passe très vite, j’élabore mes images en fonction de la Lumière naturelle le plus souvent, je cherche à trouver une harmonie avec la nature ou même avec l’atmosphère d’une pièce, je fais le vide et je ne pense plus à rien d’autre. D’accord, je n’aime pas les choses rébarbatives, les corvées, le travail abrutissant mais attention, si jamais je me lance dans une activité (surtout de type intellectuel mais aussi de nature artistique), je peux me concentrer presque indéfiniment. Il m’arrive de prévoir des accessoires, des décors, du stylisme…mais même dans ce cas là, je ne visualise pas précisément les images que je souhaite réaliser, j’imagine plutôt des ambiances.

Tu es très présente sur Facebook, où tu as d’ailleurs énormément de fans. Comment est-ce que tu gères les rapports avec eux?

C’est difficile de répondre à tout le monde^^. Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de se tenir au courant de l’actualité de chacun, et de pouvoir échanger, communiquer et découvrir d’autres artistes facilement. C’est un vrai plaisir de voir que les gens peuvent apprécier ma démarche, et même appréhender plusieurs dimensions à celle-ci. Précisons que je n’ai pas besoin d’encouragements au sens propre mais juste de partage… Étant donné qu’il n’y a pas que des « fans » sur facebook, je suis souvent censurée et mon compte est régulièrement bloqué. Ce qui ne facilite pas la communication avec les gens qui me suivent. Mais ils sont encore et toujours là, certains depuis mes premiers pas dans ce milieu, ils ont assisté à mon évolution artistique au fil des années et je continue de les remercier chaleureusement.

J’ai eu l’occasion de voir que tu écrivais plutôt très bien. Tu n’as jamais pensé à créer un blog?

J’y ai pensé, en effet, mais je suis toujours revenue à cette même conclusion… : le manque de temps. Gérer le travail, les enfants, les images, les sites, les contacts, parfois je ne sais plus ou donner de la tête. J’aime bien tenter de faire prendre conscience de certaines choses, je rédige des articles destinés aux amoureux de l’amour, de la nature, de l’art, des animaux, de la photo… mais je pense que mes textes ne sont pas tous ouverts au public, j’écris un peu comme dans un journal intime, et de temps à autre je publie quelques passages.

Quelle est ton actu? Des expos à venir?

Actuellement, je pose à nouveau pour des photographes professionnels, je compte investir dans le matériel photographique, et je compte également me diriger doucement, vers mes premières expositions, petit à petit. A suivre…

Vous pouvez d’ores & déjà suivre Natalia sur son Site ou sur Facebook ;)!

On reste connectés ;)!

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s