Le Lion et la Petite Souris


Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une presque « bizarrerie » de mon activité, et les réflexions qu’elle m’inspire. Pilou propose différents services d’accompagnement et de création (de contenu, de site web…). Étrangement (à première vue !), ma principale activité concerne pourtant la refonte de site et les audits. Étrangement et « à première vue », disais-je… car en réalité, c’est assez logique !

Tout entrepreneur fait collection de casquettes : à côté de notre cœur de métier – notre domaine d’expertise – il s’agit aussi de mener à bien des tâches qui ne nous font pas spécialement « vibrer » (un exemple au hasard : notre comptabilité 😉 !) et/ou pour lesquelles nous ne sommes pas toujours expert (d’autres exemples, toujours au hasard : la prospection, le marketing…). Et c’est bien souvent dans cette nuée de décisions à prendre et de choses à faire – après le temps consacré à nos clients et à notre « vrai métier » ! – qu’arrive l’idée de se lancer sur les réseaux, de créer un site internet, un blog, ou tout ça en même temps…

Action(s) & Réaction(s)

Depuis maintenant plusieurs années, nous trouvons bien des outils gratuits et relativement (je dis bien : relativement 😉 !) simples à utiliser. Exemples (pas tellement au hasard !): Facebook, WordPress ou Overblog, qui sont les outils de prédilection des personnes auprès desquelles j’interviens. De nombreux entrepreneurs ont tenté de s’y lancer, en y consacrant beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat parfois décevant. Ce qui débouche sur un sentiment de frustration bien compréhensible (« Internet, ça ne me sert à rien d’autre qu’à perdre du temps ! »), qui peut conduire à laisser tomber (« D’ailleurs, je n’ai pas le temps de m’en occuper ! ») qui peut aller jusqu’à la dépréciation (« De toute façon, je n’y comprends rien ! »).

Bonne nouvelle !

Quand Pilou est amenée à examiner la situation de plus près, ce qui ressort le plus souvent, ce sont des failles qui vont du travail de fond au détail, et qu’il est tout à fait possible de combler : une ligne éditoriale à (r)établir, un menu à ré-organiser, une nouvelle gestion du temps passé sur les réseaux…

Bref, il n’y a rien d’irrémédiable : il s’agit juste de reprendre les choses dans le bon ordre ! Mais pour tout dire, lorsque nous entamons ce travail, je constate souvent qu’il y a un aspect sur lequel on ne s’est pas encore penché.

L’arbre qui cache la forêt

La Petite Souris qui sommeille en chaque entrepreneur…et dans cette forêt, on trouve  deux animaux en conflit : le Lion, cette part de nous qui est vraiment un très bon professionnel (d’ailleurs, ses clients le lui disent !), ce Lion qui a envie de faire savoir son savoir-faire, et une Petite Souris qui ne veut surtout pas s’exposer, Petite Souris qui préfère rester humblement dans son trou en espérant que l’on viendra l’y trouver.

Quand le Lion qui a faim de visibilité vient frapper à la porte de Pilou, la Petite Souris n’est jamais loin :

Tout ce que je veux, c’est que mes futurs locataires puissent faire leur réservation en ligne…

Je veux juste présenter mes services et qu’on puisse me contacter…

Bien sûr, techniquement, cela est tout à fait possible. Mais il est de ma responsabilité de le dire : dans ce cas, on en restera à une sorte de formulaire amélioré, une feuille de plus dans la forêt du Web, et le Lion restera à côté de la Petite Souris qu’il faudra venir débusquer dans son trou.

Du virtuel au réel, du réel au virtuel

Laissons le Lion qui est en nous s'exprimer !S’il est très important de penser son projet en amont – quel qu’il soit, des réseaux sociaux à l’e-boutique en passant par le blog ! – il est tout aussi important de prendre conscience que nous, en tant qu’entrepreneur, nous allons devoir nous exposer.

Une bonne visibilité ne relève pas seulement d’un beau site internet, d’un référencement travaillé, de services ou de produits de qualité…

La Petite Souris va devoir quitter son trou, et laisser le Lion exprimer ses valeurs, sa personnalité et ses compétences.  Cela n’est pas une question de courage : en créant leur activité, les entrepreneurs ont d’ores et déjà (beaucoup !) osé. Osé sortir de leur zone de confort pour se faire connaître en allant à la rencontre de leurs clients, en prenant  des risques financiers… Les occasions ne manquent pas !

Et nous en avons tous fait l’expérience : au-delà du courage, cela éveille aussi des questionnements sur notre légitimité, la peur de déranger ou de paraître trop orgueilleux en nous mettant trop en avant ou exprimant notre point de vue… Autant dire que le Lion peut trouver beaucoup de raisons d’aller rejoindre la Petite Souris dans son trou. Mais il ne le fait pas !

Et bien, pour se lancer sur le Web, il va devoir continuer. Le Lion va même devoir passer au niveau supérieur ! Car cette fois, nous ne sommes plus en face à face avec une ou quelques personnes, mais potentiellement exposés à un large public, avec cette difficulté supplémentaire, qui peut effrayer : nous ne voyons pas notre « interlocuteur », et nous n’avons aucune idée de ce qu’il peut bien penser de nous, à moins qu’il ne prenne le temps de nous le dire (en l’occurrence, le plus souvent, de nous l’écrire !).

Quand le Lion sort de sa cage

Entreprendre : chaque jour un nouveau challenge !Ce qui est intéressant, c’est qu’au terme du travail que nous accomplissons ensemble lorsque nous (re)travaillons leur présence en ligne, il arrive fréquemment que des entrepreneurs se lancent dans des actions nouvelles pour eux, et qu’ils n’avaient pas du tout – mais vraiment pas du tout ! – envisagées au départ (en affichant leur photo en page d’accueil de leur site ou encore en publiant régulièrement des vidéos, par exemple). En somme, travailler sur leur présence en ligne a contribué à libérer le Lion.

Il est tout à fait normal que des entrepreneurs, déjà bien occupés, hésitent à prendre le temps de créer un site ou à être présents sur les réseaux sociaux. Il est tout à fait compréhensible de céder à la tentation de le faire aussi rapidement que possible, en se concentrant sur l’essentiel : voici mes services, mes tarifs, comment me contacter. Mais si vous vous lancez, seul ou accompagné, j’aimerais vous encourager à penser autrement la question de votre présence en ligne.

D’une part, parce que vous avez largement assez à faire pour ne pas investir du temps et de l’énergie dans une action qui ne porterait pas ses fruits. D’autre part, parce que cela peut vous offrir une nouvelle opportunité d’évoluer et de franchir un palier. Quitte à sortir une fois de plus de votre zone de confort :  pour un entrepreneur qui fait déjà ça tous les jours, c’est un challenge qui se gagne 🙂 !

[EDIT] BONUS

Pendant que Pilou « rédactionnait » ces lignes, Déborah Seban en parlait justement : Zone de confort… pourquoi en sortir ? (pour suivre l’agenda de ses prochaines émissions, direction sa Page Facebook !)

On reste connecté et d’ici là… écoutez-vous rugir 😉 !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s