HB Facebook !


HB pour Happy Birthday Facebook, bien sûr ! Au cas où cela ait échappé à ta sagacité (ou que tu ne sois pas attaché à Facebook 24/24 !), je te rappelle l’événement du jour : pour ses 10 ans, c’est lui qui nous fait un cadeau (il suffit de cliquer ici, et tu verras la petite rétrospective de ta décennie Facebook défiler). C’est sympa… jusqu’au moment où tu réalises que toi-même, tu te prends une décennie dans la tête (à moins que tu n’aies rejoint le-réseau-social-numéro-Un plus récemment, bien entendu !).

Cet homme n'est effectivement PAS Mark Zuckerberg. Le comité éditorial - étant toujours composé de moi et de moi-même - a cependant jugé que dans la mesure où il avait joué le rôle de Mark Zuckerberg, il avait toute légitimité pour illustrer cet article.

Cet homme n’est effectivement PAS Mark Zuckerberg. Le comité éditorial – étant toujours composé de moi et de moi-même – a cependant jugé que dans la mesure où il avait joué dans un film SUR Mark Zuckerberg, il avait toute légitimité pour illustrer cet article.

Bon, je vais être honnête : je ne suis pas spécialement motivée pour te faire la grande rétrospective de toutes ces années (d’autant que d’autres l’ont déjà fait !). Facebook, en me balançant 10 ans dans la tête en un clic, il m’a un peu plombée. Tu imagines qu’à l’époque, j’avais 24 ans ? 24 ! J’étais une vingtenaire ! Comme ça me fait mal (j’en rajoute pour dramatiser un peu, mais sois tranquille : je vis bien ma trentaine débordante 😉 !). J’étais une vingtenaire et j’étais normale (plus ou moins… autant que possible, en tout cas… bref !). Mais ça, c’était avant.

Non, ne me fais pas genre : « Toi, tu es une fille du web, mais pour moi, Facebook, ça n’a rien changé ! », s’il te plaît. Même si tu n’as pas de compte, ou que tu n’en as un que pour bosser ou que sais-je encore, toi aussi, ta vie a été touchée par Facebook à un moment ou à un autre !

Si, si, je t’assure.

Ou alors, c’est que tu vis dans une galaxie très très lointaine, ce qui est le seul moyen d’avoir échappé à dix ans de polémiques (souvent justifiées, si je puis me permettre de lâcher mon avis !) sur la vie privée, les conséquences sur la vie de couple, sur l’équilibre psychologique, sur les enfants, à un film (The Social Network), à des livres (Facebook m’a tuer, Et toi t’es qui ? et à beaucoup d’autres !), etc etc etc.

Oui, Facebook arrive à me faire multiplier par 3 le etc. Il s’est infiltré, même « à l’insu de notre plein gré », il s’est même invité dans la presse (toute la presse), à la radio, au JT… Même quand c’est pour nous annoncer sa fin imminente (2017, c’est demain !), Facebook fait parler.

C’est ce qui est fascinant, avec le-réseau-social-numéro-Un : même quand on ne l’utilise pas, on ne parvient pas à lui échapper. Je t’assure. Autant ça passe tout seul de ne pas être sur Twitter, Pinterest & Co. , autant ne pas être sur Facebook en 2014 relève d’un acte quasiment militant. Même quand on l’ignore superbement, il contribue donc à nous définir un peu. Rien que pour ça, j’ai envie de dire : « Respect ! ».

Avec modération quand même : entre ses légendes urbaines sans cesse renouvelées et les misères qu’il peut causer (notamment aux pros !), tu as certainement remarqué qu’il me gonfle souvent aussi.

Il faut admettre que même si on est loin du réseau gentillet des débuts (gentillet et un peu débile, aussi… souvenons-nous ensemble des Pokes – et demandons-nous pour quelle mystérieuse raison ils existent encore ! – ou des premières applications qui permettaient de s’offrir des images aussi utiles que des Kiwis virtuels… des KIWIS !)… Même si on en est loin disais-je, Facebook reste la grande foire au tout et n’importe quoi… Oui, le marketing s’y est (bien) installé, mais le réseau est finalement encore loin d’être « calibré ». Le pire y côtoie toujours le meilleur, de belles initiatives solidaires et de petites mesquineries entre amis, des échanges en mode co-création et des élans d’exhibitionnisme qui peuvent paraître un peu pathétiques, des infos parfois totalement improbables qui buzzent quand même… De fait, on peut y vivre jour et nuit en y brassant du vent.

Facebook du côté obscur

Mais si je fais un petit bilan perso… En 10 ans, Facebook a réussi à me faire « rester en amour » avec mon job, en quittant la sphère des webmasters pour basculer du « côté obscur » des réseaux, mais pas que… Il m’a permis d’organiser mon retour en France après quelques années entre l’Europe et les Etats-Unis, de développer ma première entreprise, de vendre la dite entreprise depuis un lit d’hôpital, de ne pas me laisser aller sur un lit d’hôpital, de donner le jour à Pilou entre 2 séances de ré-éducation, de rencontrer des Gens merveilleux (je parle de toi, là 😉 !)… bref, il ne m’a pas fait que des misères non plus. C’est l’autre talent de Facebook : il a beau nous horripiler, on aime le détester !

Bon, c’est à toi : Facebook, tu lui résistes encore et toujours ou tu y es ? Depuis hier ou depuis 10 ans ? Tu l’aimes, tu le hais, tu aimes le détester ?

Tu as le droit de venir prendre un café avec moi sur Facebook, tu sais, on trinquera à sa santé (ou pas ?).

Et pour la route, un vieux classique :

On reste connecté 😉 !

5 commentaires

  1. Pilou, t’as fumé ou quoi. Il n’a pas joué le rôle de Mark, c’est Jesse Eisenberg.
    Nan le bogosse, il jouait Parker 🙂

    1. Non, j’ai pas fumé ! Tu as tué la feinte, là (je suis sûre qu’il y a plein de Gens qui n’ont pas vu le film !!). Pfff… tu ne comprends donc rien à la mauvaise foi ?

      Bon, alors voilà : contrainte et forcée, je fais mon coming out. OUI j’avais envie de balancer du beau gosse, NON, il n’y a aucune forme de justification. Oui, j’ai feinté ! Je suis vilaine, j’ai (même pas) honte !

      L’arnaque aura donc tenu moins d’une heure 😀 !!

      1. (PS : tu remarqueras que je n’ai pas tenté le coup sur Pinterest… courageuse mais pas téméraire, la petite PIlou 😉 !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s