Et ron, et ron, petit Chatmignon…


L’automne est dans la place ! Chez moi, ça veut dire : passage en mode feu de bois. J’aime bien, le feu de bois. Oui, parce qu’il réchauffe, effectivement (je ne vais pas te mentir : à la base, la rédaction, ce n’est pas particulièrement physique… tu peux très vite te retrouver congelée, quand tu bosses sans précaution… et les mouffles, ça ne le fait ni pour tapoter un clavier, ni pour tenir une plume !). Et surtout, quand tu es affligée d’une activité imaginaire un peu trop intense et que tes neurones partent régulièrement en freestyle, le feu de bois apaise. Après, il y a ceux que le feu de bois endort, purement et simplement. Genre… genre mon chat, par exemple.

On en a déjà parlé : ce n’est pas parce qu’un écran nous sépare que je ne t’entends pas…

Naaannn ! Mais elle ne va quand même pas nous faire un article sur la vie de son chat ?

Du syndrome du Chatmignon…

Je ne vais pas de parler de mon chat (qui pionce consciencieusement à mes côtés, et dont il n’y a donc pas grand’chose à dire !), mais des chats en général. Plus précisément de l’espèce du Chatmignon. Celui qui a pourri ta vie au moins une fois. Si, souviens-toi : un jour, tu as partagé la photo d’un chat-trop-mignon, et tu as récolté une gerbe de Likes sur Facebook. Par contre, quand tu as posté une info du type super-cruciale… la solitude. Mais pas un Like.

Jusqu’au moment du pire Like qui soit : le Like de pitié d’un de tes amis qui s’est dit que quand même, il fallait faire un geste. Voilà. C’est ça, le syndrome du Chatmignon. Un de ces moments de terrible frustration, quand tu te dis que finalement, les réseaux sociaux, c’est trop inutile, pour les pros…

…au syndrome de Paulo Coelho

La semaine dernière, j’ai fait une terrible constatation. Je me connectais comme tous les jours, histoire d’aller zieuter un peu l’activité de mes amis… et j’ai tout à coup réalisé que mon fil d’actu n’était plus du tout un fil d’actu, mais un bouquin de Paulo Coelho. Non. L’exposition de l’oeuvre intégrale de Paulo Coelho, en fait.

NB n°1 : J’adore Paulo Coelho. Sérieusement. Et si tu me suis sur Facebook, tu noteras que moi-même, assez fréquemment, je partage tout plein de citations. En particulier celles de Paulo.
NB n°2 : Paulo Coelho est donc le seul être humain capable de faire la nique au Chatmignon sur Facebook : respect !

Le point commun entre Paulo et un Chatmignon ? Tout le monde les aime. En tout cas, beaucoup de monde les aime. Ce qui fait d’eux des valeurs sûres de l’engagement : ce sont des usines à Likes, à commentaires et à partages. Ils « parlent » à beaucoup de monde, donc. La « mignoncitude » du chat et la spiritualité de Paulo, ça « parle ». Par contre, nous, dans l’histoire, on ne raconte pas grand’chose. Tu vois où je veux en venir ?

  • Constatation n°1 : les ventes de Paulo Coelho se portent bien, et ce, bien que son oeuvre intégrale tourne en permanence sur Facebook (entre autres). Conclusion : il faut oser « lâcher du lest ». Oui, c’est important de veiller à ne pas se faire voler sa propriété intellectuelle, mais on peut la jouer « à la Coelho » (comprendre : laisser nos fans s’approprier un peu du matériau, pour leur permettre de devenir nos meilleurs ambassadeurs).
  • Constatation n°2 : les Chatmignons sont certainement très mignons, mais ils ont rarement convaincu un prospect de devenir un de nos clients (si tu as une preuve du contraire, je te serais reconnaissante de te manifester au plus vite !). Conclusion : la popularité d’une publication n’est pas une fin en soi. 

Bref. Mieux vaut être soi-même que de chercher à plaire à tout le monde (en langage technique, on appelle ce type de phrase un défonçage de porte ouverte… mais de temps en temps, ça fait du bien de s’en souvenir 😉 !).

Be-yons ourselves !*

(*Soyons nous-même ! en anglicisme approximatif et piloutif !)

marilyn-manson-quotes-english-песочница-465396

Crédit Photo : creativegaz via photopin cc

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s