Et toi : es-tu « Mobile Friendly » ?


Tu te souviens de ma petite boutique en ligne, Les Donz’Elles ? Je ne sais pas comment cela se passe du côté de chez toi, mais de mon côté, les tablettes et les smartphones ont officiellement pris le pouvoir : il y a déjà plusieurs mois qu’ils sont utilisés pour passer la très grande majorité des commandes. Idem pour ce petit Coin de Toile : a priori, il y a de grandes chances pour que tu sois en train de lire ces lignes depuis ton téléphone ou ta tablette. Et en ce qui concerne ton site ? Tu as une idée du support utilisé par tes visiteurs ? Si ce n’est pas encore le cas, je te suggère de te pencher sur la question. D’abord, parce que si ton site n’est pas adapté, tu peux semer des internautes. Et ensuite, parce que Google a décidé de s’en mêler… de quoi nous donner quelques petites occupations pour meubler les soirées d’hiver 😉 !

Google lance son label « Mobile Friendly »

L’info pratique du moment, c’est donc que Google a décidé de prendre en compte la compatibilité de nos sites avec les mobiles.

Oui : moi aussi, il m’agace, avec sa façon d’imposer ses fantaisies, et à nous mettre la pression en permanence, pour qu’on fasse ce qui lui plaît, plaît, plaît au détriment de qui nous plaît, plaît, plaît (*)… En même temps, soyons honnête : si on lui demande de nous trouver tel ou tel site depuis notre smartphone, et qu’on se retrouve à galérer pour décrypter des pattes de mouche ou pour naviguer sur le site qu’il nous propose, il y a de grandes chances pour que nous soyons tout aussi agacés… Bref.

Donc, désormais, Google a créé un label particulier, pour indiquer aux utilisateurs de smartphones quels sites sont « mobile friendly ». Et le résultat ressemble à ça :

mobile-friendly

OK. Il est gentil, Google, mais je fais quoi, maintenant ?

La plupart d’entre vous utilise WordPress et Prestashop, et profite de leurs thèmes, qu’ils soient en version gratuite ou payante (du moins, pour les lecteurs que je connais… pour ceux que je ne connais pas, vous avez le droit de vous manifester !). Donc, si ce n’est déjà fait, opte pour un thème « responsive ».

Responsive… Késako ? Un thème responsive est conçu pour s’adapter automatiquement au support de tes visiteurs. En règle générale, il propose 3 versions : ordinateur, smartphone et tablette. Ce qui ne signifie pas que l’affichage soit parfait pour autant, surtout si tu es sur un modèle gratuit. Normalement, tu peux afficher chaque version sur ton ordinateur pour te faire une idée, mais personnellement, je préfère tester carrément avec chaque support, pour éviter les mauvaises surprises, et m’assurer que le menu et le déroulement de la page ne pose aucun souci.

Si tu envisages de faire réaliser ton thème (ou carrément ton site !) par un prestataire, pense donc bien à intégrer la version smartphone et la version tablette dans ton cahier des charges.

Tu as un doute sur ton site ? Google te propose un petit outil très simple pour faire le test. Il te suffit d’indiquer ton URL et Google rendra son verdict.

mobile

A noter qu’en cas de souci, cet outil te donne aussi les explication nécessaires afin que tu puisses rectifier le tir et obtenir ton label Mobile-Friendly.

Mémo

A présent, attrape un post-it et un stylo : il reste encore quelques petits points sur lesquels être vigilant !

  • La taille du texte (que d’un commun accord avec moi-même, je place sans complexe en tête de la liste, avec la mention « primordial » !) : je ne te fais pas l’offense de t’expliquer pourquoi il est important qu’on puisse lire ce que tu racontes, n’est-ce pas ? Au passage, on vérifie également la police : certaines polices (notamment celles présentant des arabesques) sont certes, très élégantes, mais elles peuvent devenir illisible en plus petit format.
  • La taille et le format des photos. Pour mémoire, un smartphone ou une tablette, ce n’est pas seulement un écran plus petit, c’est aussi un format différent. Ainsi, certaines photos format « paysage » peuvent être automatiquement recadrées et s’afficher en format carré sur un smartphone, par exemple. Donc, on pense à ça, tout particulièrement sur une boutique en ligne. De la même façon, on a à coeur de prendre quelques gros plans d’un produit.
  • L’espacement des liens. [WARNING : ceci est un exemple à ne pas reproduire ] Des liens collés l’un à l’autre, c’est la galère sur un smartphone !
 Jeudi Lundi Confession : j’avoue tout… j’ai beau savoirque c’est nocif pour le référencement, j’ai longtemps gardé une certaine affection pour les animations Flash. Si toi-même, tu as conservé ce petit vice, il est temps d’entrer dans le droit chemin. Google compte désormais « serrer la vis » et pénaliser les sites proposant un contenu Flash !
Tu as tout noté ? Alors, je te dis @ très vite et d’ici là…
… on reste connecté 🙂 !

(*) La minute Radio Pilou !

Crédit Photo : Anidimi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s