Harmonieuse harmonie


Tu sais, parfois, j’en ai ras-la-casquette des bouquins de développement personnel. Il faut dire que je cherche un peu les emmerdes, aussi : j’en ai toujours un ou deux qui traînent sur la table de chevet, deux ou trois autres dans le salon (je ne te fais pas le reste de la maison : tu as saisis l’idée générale !).

Il y a de tout, sous l’étiquette « développement personnel ». Du bon et du moins bon, ce qui a l’avantage non négligeable de faire fonctionner d’emblée ton « esprit de jugeote ».

Je prends ou je laisse ?

Alors, je fais comme toi, tu vois… J’en prends et j’en laisse. Il y a tout un tas de très bonnes choses à prendre, mais quand tu fréquentes trop le rayon « développement personnel », à un moment, tu en arrives à ça :

Bon, OK. Ne généralisons pas. Disons que moi, j’en suis arrivée à ça. L’overdose, suivie d’un petit moment de rébellion salutaire (surtout pour mon environnement proche !). La goupille qui saute, évacuons la pression. De manière parfois un poil irrationnelle, d’ailleurs…

Révolte !

Là, tu vois, je râle ! Chose que je n’aime pas du tout, mais à force de m’entendre dire que c’est pas bon pour moi, de râler, j’ai juste envie de râler… Le pouvoir à l’ESPRIT DE CONTRADICTION, bordel !

OUAIS ! Révolte !

Je préfère manger des frites que de passer des plombes à me psychanalyser le nombril pour comprendre pourquoi en épluchant une patate, je me suis coupée l’index droit plutôt que l’auriculaire gauche !

OUAIS ! Révolte !! Pas de pitié pour l’âme et l’esprit de la pauvre patate sacrifiée pour être « fritée » ! Vas-y, le karma : si tu comptes frapper, je t’attends !

Irrationnelle, que j’te dis ! De toute façon, à la base, la lecture rend irrationnel. OK. La lecture me rend irrationnelle. Un peu comme quand je tombe sur un bouquin de Jean-Christophe Grangé qui est un peu moins top que les autres : le déni, tu vois, jusqu’à la dernière page, je vais y croire. Parce que j’adore Jean-Christophe Grangé, tu vois.

(Monsieur, si tu passes par là : je te love... enfin, surtout tes bouquins ! Tu peux pas augmenter un peu la fréquence, please ? Je peux te conseiller tout un tas de livres pour booster ta créativité et te rendre plus productif sans faire violence à ton moi profond et en nourrissant ton âme... sérieux, j'en ai plein à la maison !)

Irrationnelle jusqu’au bout : j’ai encore mis les pattes dans une librairie spécialiste du développement personnel. Et j’y ai cru, le déni, tu vois… Et j’ai trouvé une perle !

Lesley Garner - Tout ce que la vie m'a appris sur l'Harmonie

Alors, je t’explique rapidement l’auteur…

 Lesley Garner

Lesley Garner, c’est une journaliste, à la base. Jusqu’au jour où elle perd son job de journaliste. Et là, elle se rend compte que ça tombe bien, finalement : ses chroniques l’ennuyaient à périr, et quitte à devoir passer par la case « tout recommencer », elle s’est dit qu’elle allait faire ça bien, et recommencer sans s’ennuyer. Du coup, elle s’est mise à la recherche d’elle-même, et plus si affinités. Et elle a expérimenté.

Beaucoup expérimenté. En y croyant, ou pas. Et en étant déçue, ou pas.

Alors, je t’explique rapidement le bouquin…

Tout ce que la vie m’a appris sur l’Harmonie

Ce livre, tu vois, c’est un peu le best of du développement personnel selon son auteur. Un auteur qui a donc usé de son esprit critique pour faire son tri et mettre tout ça à sa sauce. Du coup, tu trouves un peu de tout… comprendre : des astuces pour faire face à toutes sortes de situations et de questionnements. Mais pas façon gourou. Finalement, cette Lesley Garner, c’est un peu une Bridget Jones du développement personnel. Elle te file ses astuces comme elle te refilerait l’adresse d’un pub londonien cosy pour s’offrir un cocktail entre amis. Et quand elle te partage une expérience perso, c’est pas tellement ambiance « Dieu m’est tombé sur la tête ». C’est bien ancré dans le quotidien. Et l’idée, c’est que dans notre quotidien, on puise dans son petit précis de zénitude, en prenant et en laissant, et en mettant tout ça à notre sauce… Bref : c’est très rafraîchissant.

L’extrait

Lorsque j’ai commencé à explorer les concepts et les pratiques du nouvel âge, il y a de nombreuses années, je l’ai fait à petits pas, comme une personne qui avance dans un marécage. Pour chaque concept valable, il semblait y en avoir cent qui m’apparaissaient absolument insensés et ridicules. J’étais incapable de chasser de ma tête ces voix – la voix rationnelle et scientifique de mon père, celle de mes collègues qui me harcelaient de questions cyniques – qui  m’auraient privée de certaines expériences, comme embrasser un arbre, chanter un mantra et faire brûler de l’encens.

J’avais donc créé des barrières dans ma tête que je ne devais jamais franchir. Parmi ces limites, il y avait les cristaux. Les gens qui attribuaient aux cristaux des pouvoirs magiques, qui plantaient des quarts autour de leur maison, qui déposaient des cristaux devant leur ordinateur ou les portaient en pendentifs étaient pour moi aussi fantasmagoriques que les fées. Aussi bien croire aux ailes à paillettes ou aux couronnes d’argent. Je disais à mes amis :  » Si jamais vous me voyez m’intéresser aux cristaux, vous saurez que j’ai enfin perdu la tête. »

Voilà, voilà. And now, ladies & gentlemen… si tu n’es pas convaincu, mets tes mains sur le front !

Bon week-end.

On reste connecté 🙂 ?

2 commentaires

  1. Le Développement quoi ? Connais pas, Des bouquins, non, non, rien à voir avec ça ceux que j’ai sur ma table basse du salon, encore moins sur ma table de chevet … et encore moins celui-là !! D’ailleurs, tiens, j’ai envie de le lire 🙂
    En toute harmonie, évidemment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s