Travail à domicile – 3 pièges à éviter


Aujourd’hui, je te propose de continuer dans notre thématique du mois de février : le travail à domicile. Comme le dirait quelqu’une, non : ce n’est pas fingers in the noze. Il y a même quelques écueils à éviter, sous peine d’expérimenter quelques soucis. Petit aperçu de ce qui t’attend…

Piège n° 1 du travail à domicile

La mauvaise gestion du temps

Travail à domicile : la gestion du temps

La gestion du temps et le travail à domicile ? C’est bien simple, il y aurait de quoi écrire un bouquin ! Je ne vais pas te mentir : la gestion du temps, c’est la base. Si tu la foires, il y a de bonnes chances pour que ton expérience tourne court (et ton activité court quant à elle à la plantade !). L’erreur la plus commune, c’est de penser qu’on est tout à fait capable de gérer, parce qu’on est volontaire et bosseur/bosseuse, et que donc, on va y arriver. Ouais… mais non : pas si tu pars en freestyle (et pourtant, tu sais que le freestyle est mon karma !). Donc, je te livre un petit secret issu de mes propres « plantades » (en même temps, je ne vois pas pourquoi je précise : tu te doutais que ça ne sortait pas d’un chapeau, n’est-ce pas ?).

Se fixer des horaires (et s’y tenir !)

Direct. Dès ton 1er jour. Parce que :

  • tu dois être dans le flow de tes clients : c’est bête comme chou, mais dans l’enthousiasme de nos débuts, on zappe un peu cette évidence ! Et accessoirement, tu seras aussi en phase avec tes proches… mine de rien, c’est sympa aussi !
  • de la même façon que tu dois séparer ton espace de travail de ton espace privé, il est préférable de séparer ton temps de travail de celui que tu consacres à ta vie privée, parce que tu n’as aucune envie d’expérimenter ce qu’on appelle communément le burn out (tu n’as pas non plus envie de divorcer, ni de devoir financer une psychothérapie au long cours pour les enfants lorsqu’ils deviendront grands)
  • tes clients ne sont pas tous des enfants de choeur… et il y en aura toujours un ou deux pour t’appeler en dehors des horaires décents… donc, on part tous sur de bonnes bases, et tout le monde sera content

 

Ce qui veut aussi dire :

  • non, pendant tes horaires de travail, tu ne branches pas une machine
  • non, pendant tes horaires de travail, tu n’écoutes pas les indicibles malheurs de ta Best Friend qui a malencontreusement croisé son ex ce matin
  • non, pendant tes horaires de travail, tu ne composes pas le menu du prochain déjeuner avec belle-maman
Piège numéro 2 du travail à domicile

La complaisance

Tu connais notre bonne amie la procrastination ? Il y a les deux écoles : ceux qui célèbrent son pouvoir inspirant et ressourçant, et ceux qui considèrent qu’elle te fait perdre du temps et de l’argent. Tu es fan ou tu la traques, mais tu commences à la connaître, la bestiole. En revanche, il y en a une autre qui lui ressemble un peu, même que beaucoup de travailleurs à domicile ne font par bien la différence : elle s’appelle la complaisance.

Travail à domicile - les pièges à éviter

La complaisance, en gros, c’est quand tu te voiles la face. Ce moment où tu sens que tu as envie de t’écouter parce que tu as vu/lu/entendu que prendre soin de toi, c’est bon pour ton épanouissement et pour celui de ton entreprise. Alors, je vais te parler franchement : je suis la première à militer pour l’épanouissement au travail. Mais à moment donné, il faut quand même un peu bosser. C’est scientifiquement prouvé (n’en déplaise aux adeptes du blog magique qui te fait gagner 10.000€ par mois par la force de la pensée). Quand on bosse à domicile, on peut vite avoir tendance à s’écouter à tort et à travers. Et quand on commence à s’écouter, on se rend compte qu’on a tout plein de choses à se dire, quitte à parler pour ne rien dire. Bref ! Prendre soin de soi, oui, 100 fois oui… avec un minimum de discipline et de lucidité quand même ! Alors, stop le laxisme… on se comporte en chef d’entreprise, et on se colle un coup de pied aux fesses quand le besoin s’en fait sentir !

Piège numéro 3 du travail à domicile

Sous-estimer le regard de l’autre

Tu te souviens de Titanic ? Léo DiCaprio séduit Kate Winslet, qui plante lamentablement Billy Zane (oui, il y a aussi un iceberg, mais on ne va pas se refaire tout le film non plus !). La plupart des créateurs d’entreprise débutent leur carrière par une Léo (ce moment d’enthousiasme, qui te fait hurler intérieurement – ou pas – Je suis le roi du monde, whooouuuuhoouuu !!!). Sauf que pas d’bol, même une fois armée de son SIRET, une entreprise peine parfois à décoller. Et là, c’est le drame… le complexe de légitimité se pointe. Tu te retrouves tout à coup en symbiose avec Billy Zane : c’est la loose !

Titanic

Quand tu bosses à domicile, c’est encore pire. Parce que non seulement tu te tapes les moments anxiogènes liés à la création d’entreprise et au démarrage parfois houleux, mais en plus, tu te tapes le chapelet de clichés de ton entourage, pas forcément mal intentionné mais lourd… TRES lourd !

Exemples (light, les exemples… il y a nettement plus dévalorisant) :

  • Ah, tu bosses chez toi… tu bosses pas vraiment, quoi…
  • Mais tu as quand même un job à côté ?
  • Sérieux… tu cherches un vrai job, hein ?

J’ai envie de te dire : ne sous-estime pas ces clichés. Parce qu’un jour, tu seras totalement rodé(e), et tu n’en tiendras plus compte (par contre, n’espère pas qu’à la longue tout le monde se fera à l’idée : mes voisins me prennent toujours pour une rentière qui fait juste croire qu’elle bosse).

Mais quand tu es un peu vulnérable, pour quelque raison que ce soit, l’incompréhension de ton entourage peut vite avoir un effet dévastateur. Pour le coup, ouais, t’as très envie de céder à la complaisance, d’envoyer valser tes horaires de travail et de plonger sous la couette. Bref ! Avant de choisir le travail à domicile, assure-toi d’être blindé(e) !

 Crédit phot o : KeyboardTriangluar clock by Kappa of Korea – Don’t You Just Love Pretty Little Surprises? – via photopin (license)

2 commentaires

  1. Les conseils sont très judicieux !
    Moi qui vais peut être commencé une nouvelle activité avec pour point de départ chez moi (ça allège les charges), je sais que je vais devoir lutter sur la gestion du temps et la procrastination. C’est loin d’être une sinécure de travailler chez soi.
    Merci pour ces précieux conseils que je vais garder bien au chaud.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s