Facebook déploie ses émojis… et là, c’est (bientôt) le drame ?


A moins que tu ne vives dans une galaxie très très lointaine, tu as sûrement noté que depuis ce matin, tu peux faire plus que « liker » sur Facebook. Tu peux adorer. Tu peux Haha-er. Tu peux aussi Waouh-er, être triste ou Grrrr-er. Et pour une fois, tout le monde semble d’accord pour trouver que c’est une bonne idée. Eh bien, moi, je m’interroge tout de même… et je sens déjà poindre quelques tensions ! Si, si… je te partage donc quelques bonnes pratiques pour limiter les psychodrames (crois-moi, tu me remercieras un jour 😉 ) !

Le psychodrame du ChatMignon

Etant moi-même l’heureuse esclave propriétaire de deux Mignoncidés de type félin, je suis bien placée pour connaître le pouvoir obscur du ChatMignon. Pouvoir qui s’exprime pleinement sur Facebook. C’est un peu dévalorisant pour tes proches quand tu adoooores une photo de ChatMignon et que tu likes à peine leurs annonces cruciales…

La parade : prends sur toi. Résiste. Montre que tu es un Humain qui a des tripes. Et n’adore jamais un ChatMignon. Jamais !

Le psychodrame de Bébé

9476128542_36b6aed78a

On ne va pas se mentir : le bébé est le seul Humain doté d’un potentiel de Mignoncitude suffisant pour contrer le ChatMignon sur Facebook. Le revers de la médaille ? Les parents deviennent parfois irrationnels. Ils savent que partager la bouille de leur progéniture sur Facebook, ce n’est pas forcément la meilleure idée qui soit. Mais ils cèdent à la Mignoncitude de leur enfant, et il finissent toujours par balancer une photo l’air de rien. Et brisons un tabou : ils font semblant d’avoir l’air de rien. En vrai, ils ont des papillons dans le ventre et des bouffées de fierté chaque fois qu’on lâche un Like. Maintenant, on va pouvoir lâcher qu’on adore leur bout de chou. Super ! Ou pas…

Tu as adoré la photo de la fille de ta best friend et tu likes ma fille… MA fille ? TA FILLEULE ? Elle mérite pas un PUTAIN DE COEUR, MA FILLE… TA FILLEULE ?!!

Chéri, je ne voudrais pas être désagréable mais ta mère a liké la photo de notre fille. Par contre, elle a adoré la photo de ton neveu. C’est quoi, son problème ? QU’ELLE LE DISE, SI ELLE PREFERE TA SOEUR ET SON FILS !! Je te jure, Dimanche, ça va saigner.

Docteur, ma mère a adoré la photo du Chatmignon de mon frère. Mais elle s’obstine à liker les photos de mon fils. On est face à une famille dysfonctionnelle, là, on est d’accord ? Ne me ménagez pas, docteur, NE ME MENAGEZ PAS !

La parade : tu vois un bébé ? Tu ADORES. Tu ne réfléchis pas : tu adores. Quoi qu’il arrive… TU ADORES ! Enfin… tu adores quand il s’agit d’un bébé que tu connais. Sans quoi, on va vite te prendre pour un dangereux psychopathe.

Le psychodrame d’Alexandre Astier

Chérie, tu as encore adoré une photo d’Alexandre Astier… t’es sûre que c’est rapport à ton intérêt pour la légende Arthurienne ? TU ME PRENDS POUR UN [censuré] ?!!

Est-ce que je te fais toute une histoire parce que tu likes vaguement ma photo en vacances à la plage et que tu ADOOOOORES le selfie d’une pétasse dans sa salle de bain ?!… Ah, oui… c’est ta soeur… elle a grandit… elle est devenue drôlement mimi, la petite belle soeur.

A noter qu’il existe une variante : le psychodrame de la Veuve Noire…

Chéri, tu as encore adooooooréééé une photo d’Avengers. C’est une coïncidence, si ça tombe sur la sculpturale Veuve Noire, je suppose ? Non, mais c’est pas un souci, de fantasmer sur une célébrité. Moi, je la trouve vulgaire… mais bon… quoique là… tu trouves pas que je lui ressemble un peu, sur cette photo ? Allô ?

La parade : c’est ta tendre moitié ? Tu adores. TU ADOOOOOORES !!! Même si c’est une photo de son café : tu adores.

Le psychodrame des pieds dans le plat

Bonne nouvelle : Facebook n’a pas cédé à la tentation du bouton J’aime pas. Officiellement, il s’agit de ne pas transformer nos profils en tribunes, voire en tribunaux. Officieusement, une étude réalisée il y a quelques années aurait démontré qu’un bouton J’aime pas serait susceptible de nuire à l’estime de soi et de causer des dépressions. Heureusement, les émojis choisies par Facebook nous épargnent ce genre de désagréments… qu’on nous dit !

Chéri, tu sais, notre mignon post pour annoncer nos fiançailles… Quand ta mère « Grrrrrrr », d’après toi, il faut le prendre comment ? Mon « Ahah » à sa jambe dans le plâtre ? Bah… j’voulais juste l’aider à rester positive… si elle ne capte pas la subtilité, aussi…

La parade : quand il s’agit de la famille, tu restes sobre. Limite-toi à un Like (qui est devenu une façon de dire : j’ai vu et je prends acte). SOBRE ! Et ça marche aussi avec ton boss…

On reste connecté ?

Crédit Photo : Morrison via photopin (license)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s