Voilà, c’est officiel : je viens de basculer du côté obscur et de changer de décennie. Quant à ma petite entreprise, elle fêtera ses 12 ans en novembre. Tu l’auras donc compris : on est sur le niveau zéro de la symbolique. J’aurais au moins pu lancer Pile ou Strass le jour de mon anniversaire, mais j’avais déjà fait ça pour ma première entreprise et je trouvais que ça faisait un peu redondant. Pourquoi je te raconte des histoires de dates, d’anniversaire et de symboles ? Parce que c’est une arnaque à laquelle on croit tou.te.s un peu.

Quand je serai grand.e…

Franchement… Quand tu étais enfant, tu ne te disais jamais que les grands avaient des super pouvoirs magiques ? Genre, qu’ils savaient toujours quoi faire et comment le faire ? Et puis, on arrive à l’âge de 18 ans et de la majorité, et là le drame : on se réveille le lendemain matin (ou le lendemain soir, quand on a un peu trop fêté l’événement !), et rien. Toujours pas de super pouvoirs magiques. On se galère, mais on se galère…

Tu croises bien une ou deux personnes qui réussissent tout du premier coup. Personnellement, je les soupçonne d’être des fakes, des comédiens payés par les Illuminatis pour ruiner notre ego et mieux nous contrôler. Parce qu’on est d’accord : à 18 ans, on se plante au moins une fois dans tous les domaines ? Même que ça dure, et ça dure… alors, bien sûr, on progresse, on apprend, on commence à réussir des trucs… Mais le fait est qu’on vieillit, et toujours nul super pouvoir magique à l’horizon.

Quand je serai pro…

Quand tu décides de rejoindre le rang des travailleurs indépendants, on ne va pas se mentir, il y a toujours un moment – même furtif – où l’illusion revient. On reluque du côté des indés qui exercent depuis plusieurs années, qui ont les clients, la tréso, qui savent se vendre, négocier, « toussa toussa ». Généralement, c’est là que se repointe le phénomène. On redevient l’enfant qui regardait les adultes en s’imaginant qu’ils avaient de super pouvoirs magiques, en oubliant totalement qu’on a appris (parfois à nos dépends !) que ça ne marche pas comme ça…

Ah ! Quand je serai pro…

Sous-entendu :

Je démarre, donc je ne suis pas vraiment pro…

Et ça a un nom, ce type de croyance limitative : le syndrome de l’imposteur.

Et c’est devenu un sacré marché. Sur Facebook, c’est même carrément la foire. Pour voler à ton secours, quelle que soit ta profession, tu trouveras une formation exceptionnelle. Qui n’est plus prodiguée par un.e coach (c’est SO 2008…). Non. Aujourd’hui, tu peux recevoir les conseils avisés (et forts onéreux) de chamanes et de sorcières.

Tu es en grosse galère, en plein questionnement, en mode Comment faire pour vaincre le syndrome de l’imposteur ? Je vais te révéler mon secret. Et gratuitement, en plus. Dans 3… 2… 1…

Tu ES un imposteur.

Je le sais. Tu sais que je le sais.  Tu crois que je suis quoi, moi ?

Bienvenue au club, ma poule ! *

(*) En tant que plume du web, mon devoir est de te rappeler que cette expression est officiellement interdite depuis les années 1980.

Toi et moi, on fait partie de ces adultes que certains enfants reluquent en se disant que les grands ont de super pouvoirs magiques. Mais il se trouve qu’on n’en a pas. Eh bien, tu sais quoi ? En tant qu’indé, ça fonctionne tout pareil. Le seul secret, c’est d’accepter de NE PAS avoir de super pouvoirs magiques.

Parfois, tu rassembles toute ton énergie, tu donnes tout et tu te plantes. Parfois, tu réussis un gros coup sur un malentendu, à la Jean-Claude Dusse. Je vais te dire… la vérité, c’est qu’on avance, on tâtonne, on apprend de ses erreurs, on en évite certaines ou on les refait, ça dépend des fois…

Le syndrome de l’imposteur, dans le fond, ce n’est jamais qu’une vaste fumisterie. C’est LUI, l’imposteur. À se demander si ce n’est pas un truc monté par les Illuminatis pour pulvériser notre ego et mieux nous contrôler 😉 … #OnNeNousDitPasTout

  • Tu flippes ?
  • Tu ne sais pas comment vendre tes produits/services ?
  • Ou tu n’oses pas te vendre à ta juste valeur ?

Gourou du web et d’ailleurs, Mama Pilou est là pour toi. Elle s’appuie sur la sagesse ancestrale (et sur Michel Berger) pour te livrer LE secret : Résiste. Prouve que tu existes. Laisse tomber les sorciers, chamanes et autres vendeurs de poudre aux yeux. Parce qu’on est en plein dans le phénomène Dumbo, qui croyait avoir besoin de sa plume pour voler.

Tu n’as pas besoin de plume pour voler.

 

Tu as juste besoin de croire en toi. Et ça, ça ne s’achète pas. Ça vient, et ni Mama Pilou ni personne d’autre ne saurait dire quand et comment. En fait, comme le chantait le grand philosophe Claude François : ça s’en va et ça revient, c’est fait de... Ce billet devenant un hymne à la ringardise, il est temps de conclure…

Si tu es indé et que tu connais ton job, peu importe que tu débutes et que tu aies encore des choses à apprendre (on en a tous !). Souviens-toi que la valeur n’attend pas le nombre des années ! Fais-toi payer à ta juste valeur, accepte de te planter et dis-toi que ni chamane ni sorcière ne te rendra meilleur.e. C’est impossible. Parce que tu es déjà au top. Ta génialitude attend juste que tu la reconnaisses. Non. Ce mot n’existe pas. Mais je t’assure que ta génialitude est bien réelle, elle !

On reste connecté ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.