Parfois, le Content Marketing – ou Marketing de Contenu – relève de la cuisine gourmande. Après le Snack Content, voici donc que l’on parle aujourd’hui de contenu chaud et de contenu froid. « What the (bibi)phoque, Pilou ? » te demandes-tu peut-être. Explications…

 Marketing de contenu : contenu chaud et contenu froid

Contenu chaud ou contenu froid : quelle différence ?

Le contenu froid est un contenu de fond. Le contenu chaud est un contenu en lien avec l’actualité. Prenons par exemple LE site que nous avons tou.te.s consulté une fois au moins (allez, avoue 😉 !) : Marmiton.

Les Recettes appartiennent à la catégorie des contenus froids (la recette du gâteau au yahourt sera toujours la même dans 3 ans !). Du côté de la rubrique Aujourd’hui, en revanche, on trouve principalement un contenu chaud (par exemple cet article sur la sortie du magazine de Noël).

Le Contenu chaud

  • Permet de communiquer sur ton actualité (quand tu communiques sur… ton actualité !)
  • Permet de te positionner comme source de référence (quand tu communiques sur l’actualité de ton domaine d’activité)

Ce type de contenu génère aussi du traffic et il peut aisément devenir viral. Il demande un bon dispositif de veille pour tenir le rythme. Par ailleurs, ce contenu sera périmé à court ou très moyen terme. Si cela passe très bien sur tes réseaux, gare aux articles de blog ! L’idéal ? Un Content Refreshing régulier (relecture des articles pour procéder à une mise à jour, supprimer les liens brisés… bref, dépoussiérer pour éviter d’être pénalisé par un moteur de recherche ou par un internaute légitimement frustré !)

Le contenu froid

  • Permet d’étoffer ta réputation d’expert
  • Contribue à renforcer ton positionnement SEO

Le contenu froid a aussi une autre qualité appréciable : il est recyclable ! Tu pourras le partager sur tes réseaux dans 6 mois ou un an, ou l’utiliser pour produire un nouveau contenu. Exemple, toujours sur Marmiton :

A l’approche des fêtes, Marmiton peut regrouper des recettes (contenu de fond) pour constituer une section spéciale « Noël ». Autrement dit, le contenu froid est recyclé… en contenu chaud (en lien avec l’actualité).

Idéalement, contenu chaud et froid doivent donc être bien équilibrés, puisque chacun a son utilité.

Un contenu chaud ou froid : concrètement, ça ressemble à quoi ?

Un contenu chaud peut revêtir toutes les formes : texte, image, infographie, vidéo… Il est souvent court et percutant, mais c’est loin d’être une règle absolue. Imaginons un sujet d’actualité brûlant, en lien avec ton activité : tu peux bien entendu envisager un article plus long et plus dense, en développant ton point de vue sur la question. En particulier si tu te démarques de la concurrence et que tu as un avis original à proposer !

Un contenu froid peut lui aussi revêtir différentes formes (ça t’aide, n’est-ce pas 😉 ?). La principale différence avec un contenu chaud ? Il va quasiment rester à demeure. Il doit donc parler à l’internaute qui va le consulter le jour de sa publication comme à celui qui le consultera l’année suivante. Dans le cadre de la création d’un contenu froid, la qualité est primordiale (coucou l’ami Google qui n’aime pas les piètres contenus !). Le texte sera donc plus soigné, le visuel choisi ne sera pas trop daté etc.

Contenu chaud et contenu froid en 3 points

  • Contenu chaud = contenu en lien avec l’actualité
  • Contenu froid = contenu de fond
  • Un équilibre indispensable à une bonne stratégie !
On reste connecté ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s