Si j’en crois les statistiques… bon, OK : je n’en consulte jamais 😀 . Je me fie seulement aux copains et copines salariés ! Bref. Il semblerait que les entreprises s’efforcent de s’ouvrir au télétravail. Certains salariés ont donc de l’expérience. D’autres vont peut-être découvrir le télétravail ou l’exercer à temps plein. Et ça peut très bien se passer ou être chaud – voire même torride. Je m’en suis vite rendu compte aujourd’hui. J’ai d’ores et déjà reçu des mails à des heures assez improbables. Je le dis et je le redis à longueur d’articles : je ne me pose pas en gourou-du-web-ou-d’ailleurs. Mais j’ai traversé quelques errances avant de trouver mon équilibre. Je te les partage ici, en souhaitant que cela puisse t’être utile si tu vas découvrir les joies du confinement ET du télétravail en même temps. Enfin, concernant le confinement, je n’ai stocké ni pâtes ni papier de type toilette. Mais côté télétravail, je commence à être un peu expérimentée. J’espère que tu pourras en profiter.

Astuce numéro 1 – Pose des horaires !

Certains employeurs te demandent de pointer. D’autres fonctionnent davantage sur la confiance. Dans ce cas : alerte. Tu pourrais être tenté.e de le prendre cool avec les horaires. Et je ne doute pas que tu fasses tout de même ton boulot consciencieusement. Très consciencieusement. Tu pourrais même finir par ne plus maitriser le temps que tu passes au taquet. C’est pas glamour. Mais poser des horaires, à la maison, ce n’est plus une contrainte : c’est un garde-fou. Même s’ils sont atypiques (si tu as des enfants à la maison, notamment !).

Astuce numéro 2 – Choisis-toi un spot rationnel.

Tu as déjà un espace bureau ? Trop cool. Tu n’en as pas ? Alors, prends le temps de bien choisir ton spot de travail. Certes, tu ne vas pas pousser les murs si tu manques de place à la maison. Mais tu ne peux pas non plus passer ton temps à promener ton ordinateur. Ça va vite devenir stressant. Jusqu’au moment où l’ordinateur en question va se crasher. Ou tes nerfs risquent de lâcher. Cela peut-être compliqué quand on est 2 à télétravailler et/ou qu’il faut gérer les enfants. Mais il est important que ton espace de travail soit un espace de travail. Il ne bouge pas et personne n’y touche.

Astuce numéro 3  – Pomponne-toi.

Bon. On ne va pas se faire un Red Carpet non plus. Mais trainer en pyjama toute la journée, les premiers jours, c’est cool. Au bout de quelque temps, ça nuit à la productivité. Ce qui tient à un facteur psychologique. Peut-être que le cerveau plante : il ne sait plus si tu es en mode pro ou déprime. D’ailleurs, après avoir bossé en pantalon de yoga ou pyjama toute la journée, certaines personnes ont du mal à se vêtir et à sortir. Or, là : on cumule. La situation est anxiogène, et il n’est pas question de sortir boire un verre avec les amis pour décompresser, quand bien même on le voudrait. Bref : on a vite fait de sombrer. Se coiffer, s’habiller, ça a l’air con, mais ça contribue a ne pas basculer dans la morosité.

Astuce numéro 4 – Fais de vraies pauses.

Ce n’est pas facile, même sans enfant à la maison. Alors, je me rends bien compte de ce que je te propose. Mais prends de vraies pauses. Quand tu vas brancher la machine à laver le linge ou préparer le déjeuner, ce n’est pas une pause. Ton esprit et ton corps ont besoin de souffler. Vraiment. Ne serait-ce que quelques minutes. Il y a plusieurs écoles. 5 minutes toutes les 25 minutes ? 10 minutes toutes les heures ? C’est à toi de voir ce qui te va !

Astuce numéro 5 – Rationnalise tes journées.

Il y a un phénomène magique : quand tu bosses à la maison, c’est le chaos. Tu peux bosser toute la journée et le soir, horreur : on dirait que des esprits frappeurs sont passés dans ton dos. L’explication ? Tu déjeunes, tu souffles, tu reprends le cours de ta journée. Et le soir, la vaisselle n’est pas faite. Il y a des dossiers/stylos partout. Un mug de thé/café/chocolat qui traine. Et j’en passe. La seule option ? Finir ce que tu as commencé. Tu déjeunes ? Tu fais la vaisselle dans la foulée. Tu sors un dossier ? Tu le ranges après. En plus, ça rime.

Astuce numéro 6 – Sois à l’écoute de ton ressenti.

Tu remarqueras que je te file mes astuces. Pas des règles. Parce qu’il n’y en a pas. Tu dois trouver ton rythme. Pour cela, je te conseillerais de commencer par planifier tes premières journées, et en te faisant un planning à l’ancienne, papier & crayon, document Word ou autre… mais noir sur blanc. Et tu vois si ça fonctionne bien ou pas.

On reste connectés ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.