Uncategorized

[Lecture] Aimez-vous l’argent ?

Le week-end est en ligne de mire (et pour certains, les vacances aussi !). C’est un bon timing pour envisager une saine lecture, non ? Allez, je te partage ma trouvaille du moment : cette semaine, on parle d’argent (et si tu considères que c’est un gros mot, ce bouquin est définitivement fait pour toi !).

(suite…)

Pic Speech ?

A cette période de l’année au cours de laquelle de nouveaux mots font leur entrée très officielle dans le dico, il y a un langage à part entière que nous sommes de plus en plus nombreux à parler et… à ignorer ! Son nom ? Pic Speech. A l’heure où je tapote ces lignes, il est d’ailleurs en kiosques, dans Psychologies Magazine. Oh, à peine quelques mots… dans un article consacré au (pas tellement) nouveau phénomène de société baptisé selfie.

(suite…)

Harmonieuse harmonie

Tu sais, parfois, j’en ai ras-la-casquette des bouquins de développement personnel. Il faut dire que je cherche un peu les emmerdes, aussi : j’en ai toujours un ou deux qui traînent sur la table de chevet, deux ou trois autres dans le salon (je ne te fais pas le reste de la maison : tu as saisis l’idée générale !).

Il y a de tout, sous l’étiquette « développement personnel ». Du bon et du moins bon, ce qui a l’avantage non négligeable de faire fonctionner d’emblée ton « esprit de jugeote ».

Je prends ou je laisse ?

(suite…)

Et toi : es-tu « Mobile Friendly » ?

Tu te souviens de ma petite boutique en ligne, Les Donz’Elles ? Je ne sais pas comment cela se passe du côté de chez toi, mais de mon côté, les tablettes et les smartphones ont officiellement pris le pouvoir : il y a déjà plusieurs mois qu’ils sont utilisés pour passer la très grande majorité des commandes. Idem pour ce petit Coin de Toile : a priori, il y a de grandes chances pour que tu sois en train de lire ces lignes depuis ton téléphone ou ta tablette. Et en ce qui concerne ton site ? Tu as une idée du support utilisé par tes visiteurs ? Si ce n’est pas encore le cas, je te suggère de te pencher sur la question. D’abord, parce que si ton site n’est pas adapté, tu peux semer des internautes. Et ensuite, parce que Google a décidé de s’en mêler… de quoi nous donner quelques petites occupations pour meubler les soirées d’hiver 😉 !

(suite…)

Et ron, et ron, petit Chatmignon…

L’automne est dans la place ! Chez moi, ça veut dire : passage en mode feu de bois. J’aime bien, le feu de bois. Oui, parce qu’il réchauffe, effectivement (je ne vais pas te mentir : à la base, la rédaction, ce n’est pas particulièrement physique… tu peux très vite te retrouver congelée, quand tu bosses sans précaution… et les mouffles, ça ne le fait ni pour tapoter un clavier, ni pour tenir une plume !). Et surtout, quand tu es affligée d’une activité imaginaire un peu trop intense et que tes neurones partent régulièrement en freestyle, le feu de bois apaise. Après, il y a ceux que le feu de bois endort, purement et simplement. Genre… genre mon chat, par exemple.

On en a déjà parlé : ce n’est pas parce qu’un écran nous sépare que je ne t’entends pas…

Naaannn ! Mais elle ne va quand même pas nous faire un article sur la vie de son chat ?

(suite…)

1, 2, 3, nous irons au bois…

Tu sais, ce qui est très drôle ? C’est que les Gens craignent souvent les mots. Les mots, c’est filou, faut dire : oui, bien sûr, ils te permettent d’expliquer, de convaincre, de te vendre… Mais ils ont aussi la fâcheuse tendance à te dévoiler (ou du moins, à te donner l’impression de le faire). Les mots, dans mon métier, sont souvent des maux. Ceux de mes clients. A moi de leur faire comprendre que la plupart du temps, les mots soignent les maux… Oui : il y en a qui craignent les mots. Ce qu’on craint le plus, pourtant, c’est le silence.

(suite…)

HB Facebook !

HB pour Happy Birthday Facebook, bien sûr ! Au cas où cela ait échappé à ta sagacité (ou que tu ne sois pas attaché à Facebook 24/24 !), je te rappelle l’événement du jour : pour ses 10 ans, c’est lui qui nous fait un cadeau (il suffit de cliquer ici, et tu verras la petite rétrospective de ta décennie Facebook défiler). C’est sympa… jusqu’au moment où tu réalises que toi-même, tu te prends une décennie dans la tête (à moins que tu n’aies rejoint le-réseau-social-numéro-Un plus récemment, bien entendu !).

Cet homme n'est effectivement PAS Mark Zuckerberg. Le comité éditorial - étant toujours composé de moi et de moi-même - a cependant jugé que dans la mesure où il avait joué le rôle de Mark Zuckerberg, il avait toute légitimité pour illustrer cet article.

Cet homme n’est effectivement PAS Mark Zuckerberg. Le comité éditorial – étant toujours composé de moi et de moi-même – a cependant jugé que dans la mesure où il avait joué dans un film SUR Mark Zuckerberg, il avait toute légitimité pour illustrer cet article.

(suite…)

Vous reprendrez bien une perle ?

Pour le dernier article de l’année, je vais te faire une confidence, toi qui lis ces lignes : j’étais une enfant étrange ! Pour moi, la magie de Noël, ce n’était pas tant la venue du Père Noël (soyons honnête, j’aurais tout de même été très déçue qu’il ne passe pas par chez nous 😉 !).  (suite…)

Click to Tweet, mode d’emploi !

Pour commencer la semaine, je vous invite à découvrir un petit outil pratique et sympathique, encore un brin sous-estimé par les blogueurs. Si vous  ne l’utilisez pas encore, je vous présente donc Click to Tweet, la petite application qui permet de tweeter depuis notre article de blog. Non : pas de partager notre article. J’ai bien dit : de tweeter depuis notre article.

Un exemple serait plus parlant, peut-être 😉 ?

(suite…)

Facteur X: Claire Koç

Je ne sais pas comment tu as passé le week-end, mais du côté de chez Pilou, il faisait froid & neige: un temps à se coller sur le canapé, devant une bonne série. En irrécupérable accro du web, je me suis donc lancée dans une petite recherche, histoire de débusquer les nouveautés. Et au détour d’un clic…

TRASH ?

TRASH

« Nous les nanas nous sommes beaucoup plus trash que les mecs quand on parle de cul ! » 
Trash raconte la vie intime de 6 amies trentenaires qui se connaissent depuis toujours, et qui n’ont toujours pas trouvé l’amour. Elles sont actives, indépendantes et ont une sexualité assumée. Lorsqu’elles se retrouvent, le plus souvent pour se raconter les moments cocasses ou improbables de leurs ébats sexuels, cela donne lieu à un nouvel épisode…

Un pitch pareil éveille forcément un peu de curiosité. Et qui mieux que sa réalisatrice pour nous en parler 😉 ?

Action !

Mais qui es-tu donc, Claire ?

ClaireJe suis journaliste de formation et mon sujet de prédilection se réfère à la condition des femmes. En tant que féministe libertaire je pense qu’il est important de faire circuler les réflexes de domination, les codes et les comportements. Mon but est de transmettre l’idée que le féminisme est aussi une affaire d’homme. Car c’est un fait. C’est par eux que les choses avanceront et c’est important de les impliquer dans ma démarche. La série, Trash, est un véritable objet sociologique qui fera, j’en suis sûre, décoincer quelque chose dans un coin du cerveau de chacun.

Je suis entourée d’hommes dans ce projet. Il était essentiel que les épisodes soient écrits par un homme. L’auteur David Bouaziz a une véritable sensibilité et curiosité pour les femmes. J’aime sa manière de nous observer.

team

Comment se passe cette collaboration, concrètement ? Est-ce que tu lui soumets des situations, « du vécu » ?

Concrètement, nous nous inspirons d’expériences vécues par nos amis proches, puis David scénarise. Il écrit seul. Il a ce don de rendre les choses très drôles et intelligentes, car chaque fois que mon producteur Stéphane Chacon et moi découvrons les nouveaux épisodes éclatons de rire. Mais nous nous sommes promis d’écrire un épisode inspiré d’une de nos expériences vécues. C’est notre bonne résolution pour 2013.

Est-ce que tu peux déjà nous présenter les personnages ?

Je peux déjà dévoiler 3 rôles féminins (sur les 6 que comptent la série) :

Anne : La dure de la bande. Elle a le parcours le moins facile de toutes ses copines.

Solange : L’insouciante, la femme libre et sans attaches.

Lisa : La fille à caser, qui commence à avoir peur de faire partie des ces filles qui ne trouveront pas de mari et resteront seules…

Récemment, une photographie destinée à dénoncer les clichés a été détournée, par des internautes qui ont pris ça au 1er degré. Tu ne crains pas que TRASH connaisse le même sort ?

Une photo de « jupe » lance une discussion sur le slutshamingFille en jupe courte = érection, point.

Si je crains pas que TRASH connaisse le même sort ? Non. Je ne pense pas que la série connaisse le même sort que cette photo. Dans TRASH les filles ne portent pas de jupes courtes, elles sont en combi latex ou en string dans la plupart des épisodes.

La photo insinue que plus les filles portent des trucs courts plus ce sont des salopes. Notre propos va exactement a l’encontre de ca, point. Nous elles sont libres et directives, pas salopes pour autant !

Pour financer les pilotes de la série, tu as choisi la plateforme Kisskissbankbank. Pourquoi le choix du crowdfunding ?

Parce que les temps sont durs et que pour boucler notre budget nous avons besoin du soutien de tous les internautes.

Merci à Claire d’avoir pris le temps de se poser sur le petit coin de Toile de Pilou !

Pour soutenir le projet, direction KissKissBankBank !

Et nous… on reste connectés 😉 !